Fine-fine-fine

J’ai essayé d’écrire avant aujourd’hui.

Mais j’ai l’impression que mes mots s’étouffent ces temps-ci.

Ils restent pris dans ma gorge, sans réussir à s’échapper.

Je pensais savoir comment ça allait se passer pour moi.

Je pensais avoir un plan assez solide, une idée fondée sur ce dont ma vie allait avoir l’air dans les prochains mois, les prochaines années.

Mais je t’avouerais que présentement, j’ai mal à la tête pis une espèce de boule qui m’obstrue les voies respiratoires.

Juste un peu, juste assez pour dire que ça va pas super bien.

Encore une ost* de montagne russe.

J’arriverai jamais à en débarquer.

Je croyais que je savais ce que je voulais, mais ça a l’air que finalement, c’est une variable avec trop de possibilités.

J’ai appris une shitload de choses cet été.

Je pourrais même pas t’en faire une liste complète tellement elle serait longue.

J’ai appris que je suis forte en cr*ss.

J’ai appris que dépendre de quelqu’un, c’est toujours voué à l’échec.

J’ai appris que t’as beau vouloir quelque chose ben ben fort, tu l’auras pas toujours.

Mais j’ai surtout appris à me méfier de ce qui est trop beau pour être vrai.

Parce que justement, c’est rarement vrai.

Ça finit par devenir faux pis par goûter amer.

Je trouve ça poche à dire, mais je suis devenue un peu amer.

J’ai quitté mon monde-trop-sucré d’une façon un peu abrupte pour finir dans le trop-amer.

Mais je suis restée fine-fine-fine.

Un peu trop d’ailleurs.

Parce que je suis comme ça.

Quand j’ai un petit mal qui me secoue l’intérieur, j’ai envie de faire du bien.

De montrer qu’il y a rien qui peut vraiment me jeter à terre au point où je suis pu moi.

Je serai toujours moi.

C’est ce que j’arrive à faire de mieux.

Sauf que le moi que je suis commence à être un petit peu plus plate.

Il commence à avoir de la misère à se réparer.

Entre le drop de la montage russe pis sa remontée, je sais pu trop comment m’y prendre pour me gérer.

Pis ça me fait de la peine.

Juste un peu.

Mais t’inquiètes pas, je suis fine-fine-fine.

Juste un peu trop.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s