Collabo: Plan B[off]

Texte écrit par Arielle Tremblay


C’est le joyeux temps de l’année où on dirait qu’un rien t’écœure pis qu’un rien te démotive. Y neige non-stop, y fait frette. On dirait que l’hiver ne finira jamais.

Perso, j’me sens comme ma batterie d’iPhone : ma session d’uni vient juste de recommencer, mais j’ai déjà la batterie à moitié déchargée. Je sors dehors à -1000 degrés pis ça ne me prend pas 5 minutes que j’ai pu de jus dans le système pis j’ai juste le goût de me shutdown pour le restant de la journée.

Ça fait que pour essayer de me motiver à sortir de mon lit – qui n’est même pas si confortable que ça en plus, je tiens à le préciser – bien je m’auto-motive en essayant vraiment fort d’aller chercher tous les éléments nécessaires (communément appelé la « paperasse »)  pour mener à terme un beau projet personnel. T’sais le genre d’objectif – pour ne pas dire « rêve » – qui donne limite un sens à ta vie. L’expression est un peu forte, j’avoue, mais reste que c’est la première fois de ma courte vie que j’ai autant voulu quelque chose. Pis quelque chose d’ambitieux et de non-matériel à part de ça (mon premier cellulaire en secondaire 2, j’le voulais vraiment fort aussi, mais c’est vraiment futile à côté de ça). Genre de projet qui prouve aux autres que j’en ai pour vrai de l’ambition et que je ne vais pas juste m’asseoir sur les bancs d’université pour étudier la littérature « juste pour le fun ».

Pis là, si tu veux savoir, mon projet allait bien. Mais pas dans le style « tout roule comme sur des roulettes », non. Ce n’était pas facile, ce n’était pas simple pour 5 cennes souvent non plus, mais ça allait bien. Je commençais à la voir la petite lumière au bout du tunnel. Pis évidemment, fallait bien qu’une petite affaire vienne péter ma balloune, pis solide. (Side-note : quand je dis une « petite affaire » c’est vraiment une « petite affaire ». Genre très minime, mais incontournable.)

Je vais te faire un dessin pour que tu comprennes.

T’sais quand tu craves, mais vraiment CRAVES un bon gros gâteau moelleux au chocolat fait maison toute la semaine. Tu prévois mettre fin à ce calvaire et cuisiner ce dit gâteau pendant la fin de semaine. Tu vas acheter tous les ingrédients nécessaires. Faut que tu passes par 3-4 épiceries différentes pour trouver juste un des ingrédients, mais c’pas grave, t’es prêt(e) à mettre tous les efforts et l’énergie pour le faire et finalement le manger ton gâteau.

Motivé(e) tu dis? Mets-en.

Tout va bien, le mélange pas cuit est divin. Tu mets le tout dans le four (préalablement préchauffé), et puis là…le gâteau, comment j’te dirais bien ça…y lève pas. Pourquoi il ne lève pas? Pourtant t’en as mis de la poudre à pâte, t’as suivi les étapes comme il faut, sauf qu’apparemment ce n’était pas assez. Il manquait juste une petite pincée de plus.

Juste une.

Pas deux. Pas trois. Pas quatre. Pas cinq.

Juste une.

Pis là t’es déçu(e). Triste, frustré(e), mais vraiment déçu(e). Triste parce que t’as pas le résultat initial que tu recherchais. Frustré(e) parce que t’as sincèrement travaillé fort pour pas grand-chose finalement. Et déçu(e) parce que t’essaies de trouver où t’as manqué ton coup et pourquoi tu ne l’as pas vu venir.

Ce n’est pas perdu tu vas me dire. C’est encore mangeable et très potable. Oui, oui, je comprends. Mais toi, comprends que t’auras beau essayer de me consoler 10 fois, 1000 fois avec ce speech-là, reste que ce n’est pas LE résultat que je voulais, que je cravais et que je crave encore.

Ça fait que présentement je suis en mode réflexion et en mode solution. Sauf que le problème c’est qu’on dirait qu’aucune de mes options ne m’enchante. Pis mon plan B, maintenant que je n’ai pas le choix de me tourner vers lui, je trouve qu’il ressemble plus à un plan Boff

Sur ce, je vais aller m’empiffrer de pouding au chocolat… parce que c’est bien la seule affaire que je réussis à bien cuisiner sans manquer mon coup.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s