Un vert-pas-vert

imageback.com_574b20e9d3PIQMHCT3ce0c892691La dernière fois que j’ai ouvert le rideau qui recouvre ma fenêtre, c’est un vent froid qui m’a soufflé des mots doux au visage

J’aime ça quand y fait froid

Me semble que le froid ça fait du bien

Ça rosit mes joues blanches comme une feuille de papier pas-lignée

Ça rend mes bras engourdis

Mais pas trop

Juste un peu

Je trouve que les feuilles oranges par terre s’agencent bien avec les vert-pas-vert qui colore mes iris

Ça fait briller la p’tite lueur enfantine qui se cache à l’intérieur

À chaque fois que je bouge le rideau pour regarder dehors et que la brise s’infiltre jusqu’à mon corps frêle, toutes mes pensées s’envolent comme des feuilles mortes

Le vent fait du ménage dans les idées

Ça gèle le cœur aussi même si c’est juste-un-peu frisquet

Y’a pas juste mes doigts que je sens pu

Je sors mon chandail doux que-j’aime-parce-que-tu-me-l’as-acheté

Les feuilles s’envolent

Les arbres sont nus

Comme ma tête

Comme les sentiments que je refoule depuis trop longtemps

J’aime ça quand y fait froid

Je pense à autre chose

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s