J’ai mal au coeur

imageback.com_ef74b773e9NRSCWEB3851ebec5d1

J’ai mal au coeur.

Tellement mal qu’il veut s’en aller.

Y’a des épines de roses rouges qui transpercent mes ventricules.

Y’a un fil de barbé qui emprisonne mes artères.

Comme ça se fait que ce qui coule dans mes veines, c’est de la glace?

Froide, dure, avide de sens, dénuée de couleur, ensorcelé par la froideur.

Si on ouvrait ma peau, ce sont des flocons de neige qui glisseraient sur mes os.

C’est du givre qui recouvrirait mon aorte.

J’ai mal au coeur.

J’en peux pu.

Ma peau devient aussi insignifiante qu’un banc de neige au mois de janvier.

Mais mon coeur, lui, il se sent comme une boule de neige en juillet.

Il devrait pas être là.

J’en peux pu d’avoir aussi froid.

J’ai froid à l’âme.

J’ai froid au bonheur.

J’ai froid à l’amour. 

J’en peux pu. 

J’ai mal au coeur.

J’ai besoin d’être réchauffée.

D’être amenée sous les rayons du soleil.

Peut-être que là, mon âme dégèlerait pis ferait signe à mon coeur d’arrêter de se cacher.

Peut-être que les épines qui me piquent les globules rouges arrêteraient de pousser.

Pourquoi est-ce que le froid les arrête pas?

Je me sens comme si ma tête souffrait d’hypothermie.

J’ai mal au coeur.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s