Neuf-cent-vingt-huit kilomètres de trop

imageback.com_030fd3f182KGXYRPX3ac20aa6f35Je me tiens debout au milieu d’une marée de gens.

Seule.

Toujours seule.

J’ai la gorge pognée pis le cœur démantibulé.

Je te vois.

T’es à environ cent mètres de mon petit corps faible.

Mais pourtant, t’es déjà tellement loin.

Neuf-cent-vingt-huit kilomètres, douze heures, sept-cent-vingt minutes, quarante-trois mille deux-cent secondes.

C’est ça qui va nous séparer à partir d’aujourd’hui.

Les larmes montent.

Puis elles se mettent à couler.

Une par une.

C’est comme si mes yeux avaient décidé de starter un ouragan.

Chaque gouttelette d’eau salée a un goût amer qui fait juste me rappeler que ça fait mal.

Maudit que ça fait mal.

Si je pouvais, je t’empêcherais de partir.

J’arrêterais le temps pour que ta main moite serre la mienne un peu plus longtemps.

Pour que te bouche me chuchote des belles affaires encore et encore.

Pour que ton odeur me colle à la peau une dernière fois.

Deux mois et demi, quarante-six jours, mille-cent-quatre heures, soixante-six mille deux-cent-quarante minutes, trois-cent-quatre-vingt-dix-sept mille quatre-cent-quarante secondes.

C’est le temps que je vais passer à compter les moutons avant que je puisse enfin voir tes beaux yeux bleus.

Là-bas, tu vas rencontrer plein de nouveau monde.

Des belles filles qui utilisent pas un nombre incalculable de métaphores.

Des belles filles qui volent pas ton parfum pour avoir un petit morceau de toi, quelque chose qui leur rappelle que t’es à elles.

Des filles qui sont capables de s’exprimer sans avoir à t’écrire une lettre de deux-mille-neuf-cent mots.

Mais pour moi, il y a juste toi.

Pis il y a toujours eu juste toi.

Alors t’inquiète pas pour moi.

Je t’aime de tout mon être pis ça, ça changera jamais.

Même si t’es à neuf-cent-vingt-huit kilomètres, douze heures, sept-cent-vingt minutes, quarante-trois mille deux-cent secondes de trop, de moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s